Abdelmalek Sellal a l’ambition de faire adhérer un maximum d’électeurs à la candidature du président de la République. Après les haltes chez les paysans de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), les travailleurs de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), l’Union nationale des étudiants algériens (UNEA), le patronat et les moudjahidine de l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM), l’agenda de l’ancien Premier ministre comprend d’autres organisations.
Il est ainsi question des organisations de femmes, celles des familles victimes du terrorisme ainsi que celles des enfants de chouhada. A plus forte raison, que nombre de ces organisations ont d’ores et déjà affiché publiquement leur soutien au candidat Bouteflika. C’est du moins ce que révèle un membre de la direction de campagne. « Nous devons ratisser large et mobiliser un maximum d’électeurs pour faciliter l’opération de collecte des signatures mais, également, pour remplir les salles lors des meetings en faveur de notre candidat ainsi que le jour de l’élection», plaide notre source. En effet, la direction de campagne tout autant que les partis soutenant la candidature du président de la République veulent mobiliser les foules. Deux organisations phares des familles victimes du terrorisme sont drivées par des soutiens du Président. Il s’agit de l’organisation de Rabha Touni, militante par ailleurs du FLN, et de celle Fatma Zohra Flici, membre du conseil national du RND. S’agissant des enfants de chouhada, il est question de l’Organisation nationale des enfants de chouhada (ONEC) dirigée par Houari Tayeb, aussi membre de la direction du FLN. S’agissant des organisations des femmes, leur plus en vue est l’Union nationale des femmes algériennes (UNFA) chapotée par Nouria Hafsi. Le directeur de campagne prévoit à chacune de ses haltes de rendre publics des éléments du programme du candidat Bouteflika. « Nous sommes en train de peaufiner le programme en le sous-tendant avec des chiffres pour mieux répondre à ceux qui doutent et font douter du bilan positif du président », nous explique-t-on. Pour rappel, samedi, onze organisations estudiantines ont annoncé leur soutien au candidat Abdelaziz Bouteflika pour « la préservation de la sécurité et de la stabilité, l’appui des réformes et la poursuite du processus de développement dans tous les domaines ». Ces organisations ont fait part de la disposition à animer, sur le terrain, la campagne électorale au profit du candidat Bouteflika.
Aussi, l’Union nationale des paysans algériens qui avait également reçu Sellal, samedi, s’est dit « prête à une campagne électorale des plus intenses ». C’est du moins ce qu’a déclaré Mohamed Alioui, le secrétaire général de l’UNPA, qui a assuré que les paysans affiliés à l’union animeront une campagne électorale de proximité au profit de M. Abdelaziz Bouteflika, « à travers des rencontres directes avec les agriculteurs et les citoyens dans toutes les régions du pays ».<