Des morts ont été dénombrés suite à un attentat-suicide attribué au groupe terroriste Boko Haram survenu hier mardi au marché de Doublé, dans l’Extrême-Nord du Cameroun, ont rapporté des médias citant des sources sécuritaires et communautaires.

Le mardi est jour de marché périodique dans cette localité proche de la frontière avec le Nigeria. Cette activité attire une grande affluence, visée par un kamikaze présumé qui a fait exploser sa charge au milieu d’une foule bigarrée dans la matinée, causant un massacre assimilé à un «carnage», a rapporté un témoin cité par l’agence Chine nouvelle. Le bilan de l’attaque s’élèverait à «au moins seize morts et presque autant de blessés, évacués à l’hôpital de Mora (la ville à laquelle la localité de Doublé est rattachée)», a indiqué cette source, évoquant une confusion autour des informations relatives à cet attentat attribué à Boko Haram. Des sources sécuritaires citées par Cameroon Radio and Television (CRTV), l’Office de radio et télévision public, dans son édition du journal télévisé de la mi-journée mardi ont, quant à elles, fait part d’une simple tentative d’attentat déjouée à Doublé, où trois kamikazes présumés ont été tués après avoir été repérés en voulant activer leurs charges. Une victime civile est aussi déplorée, puis sept blessés, d’après l’information du média gouvernemental, sans donner des précisions sur les circonstances de la tentative d’attentat et l’identité de ses auteurs.