La Caisse nationale des congés payés et du chômage des secteurs du bâtiment, des travaux publics et de l’hydraulique s’apprête à se lancer dans la procédure de certification ISO 9001 version 2015.

L’information semble anodine mais elle ne l’est qu’en apparence, car c’est la première fois qu’un organisme, chargé d’un service public en Algérie, se lance dans cette démarche de conformité aux normes managériales internationales. Cette certification, a-t-on appris de bonne source, devrait avoir lieu en mai 2019 après l’aboutissement des démarches dans lesquelles la Caisse s’est engagée depuis plusieurs mois déjà. L’objectif, pour son management, est de performer les règles et méthodes de gestion interne pour davantage d’efficacité au service du client. Il fait partie d’une approche globale, dont un autre versant consiste à dématérialiser progressivement toutes les opérations de la Caisse afin de permettre aux entreprises clientes de procéder à des mises à jour à distance. Le projet devait être finalisé à la fin de l’année 2010, selon la même source. Il devrait être concrétisé en même temps que le paiement des droits des salariés via Internet. En termes de bilan, la Cacobatph poursuit un rythme de croissance positif : ses recettes avoisinent aujourd’hui les 30 milliards de dinars alors qu’elles étaient de 2 milliards de dinars au tournant des années 2000. La Caisse est passée en deux décennies de 15 000 à 58 000 entreprises adhérentes.