Deux buts, c’est tout ce qui manque à Islam Slimani pour devenir, au minimum, co-meilleur buteur historique des éliminatoires du Mondial dans la zone Afrique. Face au Djibouti, il a eu droit à une mi-temps et a inscrit son 38e but en sélection. Une réalisation qui lui permet de rester devant dans le classement des buteurs des éliminatoires du Mondial 2022 de la zone Afrique avec 7 unités. Par ailleurs, on peut noter que l’Algérien cumule 16 réalisations dans les différentes campagnes (2014, 2018 et 2022) des éliminatoires de la Coupe du Monde qu’il a disputées.

Il a égalé Adebayor
Un total qui le place à la 4e place du «ranking» africain en la matière à la même hauteur que le Togolais Emmanuel Adebayor qu’il a égalé vendredi. Ainsi, trois attaquants, et pas des moindres, font mieux que le Fennec. Le premier est Drogba (18 unités). L’Ivoirien est suivi par Dagano (Burkina Faso), Eto’o (Cameroun). Les deux premiers nommés comptent 17 banderilles.
Certainement, mardi prochain, le longiligne fer de lance d’ « El-Khadra » foulera la pelouse du stade Mustapha Tchaker avec une seule envie: faire mouche. Baroudeur historique de la sélection après son doublé claqué contre le Niger le 08 octobre dernier, il a pu détrôner le non moins légendaire Abdelhafid Tasfaout et ses 36 pions. Après la couronne nationale, l’insatiable SuperSlim visera le trône continental. Pour quelqu’un qui ne connaît pas l’impossible, l’avènement est plausible. Surtout qu’il lui reste potentiellement 3 rencontres (si l’Algérie se qualifie aux barrages) pour effacer la référence.

EN : l’attaque crache le feu !
En battant le Djibouti, ce vendredi, par quatre buts à zéro au Caire, les Verts ont maintenu le tarif habituel: un impressionnant ratio de 4,6 buts par match qui fait de l’Algérie la meilleure attaque de ces éliminatoires du Mondial 2022 dans la zone Afrique. Ni le Maroc, ni le Sénégal n’ont fait mieux.
Cette EN «version Djamel Belmadi» sait tout faire. Si ! Si ! Au complet ou remaniée, l’Algérie fait preuve d’une efficacité redoutable, aussi bien sur le plan défensif qu’offensif. Depuis le début des éliminatoires, l’arrière garde algérienne n’a baissé pavillon qu’à deux reprises.
A l’opposée, l’attaque a inscrit 23 buts. Soit une moyenne impressionnante de 4,6 buts par match. Ce qui fait d’elle, et de loin, la meilleure attaque des éliminatoires de la Coupe du monde FIFA-Qatar 2022 au sein de la zone Afrique. En effet, ni le Maroc (15 buts), encore moins le Sénégal et son armada de stars (11 buts), n’ont fait autant. Et encore, il reste une journée aux coéquipiers de Belaïli pour bonifier leurs stats.