L’équipe de Bundesliga de Paderborn a été mise partiellement en quarantaine samedi, suite à la découverte d’un cas d’infection parmi les joueurs, le tout premier en première division allemande. Après le test positif de Luca Kilian, international espoirs de 20 ans, le médecin de l’équipe a décidé hier de procéder à 45 tests à titre préventif.
«Tout personne qui s’est trouvée depuis le 5 mars avec Kilian dans une petite pièce, qui a mangé à côté de lui ou qui lui a serré la main est concerné par la quarantaine», a indiqué le club dans un communiqué.
«La quarantaine à domicile signifie rester dans son appartement et respecter une distance de deux mètres avec les autres personnes. Pour les joueurs et collaborateurs du club qui n’ont pas été en contact direct avec Kilian dans la période indiquée, la vie continue pour l’instant normalement», ajoute le SC Paderborn. Le club, promu cette saison en D1 et actuel dernier du classement, n’a pas précisé combien de personnes ou de joueurs étaient affectés par cette quarantaine.
River Plate refuse de jouer par peur du coronavirus
River Plate, un des clubs les plus populaires d’Argentine, a annoncé qu’il fermait ses installations et refusait de participer à un match de Coupe prévu hier, un «cas de force majeure» lié à la pandémie du Covid-19.
River Plate a pris les devants. Le club de Buenos Aires a décidé de fermer ses installations et a refusé de participer à un match de Coupe prévu hier, un «cas de force majeure» lié à la pandémie du Covid-19. «Suivant les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé et attentif aux différentes résolutions du gouvernement national et de la Ville de Buenos Aires concernant la pandémie de coronavirus (Covid-19), River Plate déclare que le club restera fermé dans son intégralité à partir du samedi 14 mars pour une durée indéterminée», indique le club dans un communiqué.
Bilan en hausse
en Argentine
River «a décidé que, pour des raisons de force majeure, il ne se présenterait pas pour le match du samedi 14 mars contre l’Atlético Tucuman», programmé dans le cadre de la Coupe de la Superligue (compétition disputée par les pensionnaires de la première division argentine). «La compétition implique des risques pour la santé de l’effectif professionnel et de tous ceux concernés par un match officiel», explique le club.
Le gouvernement argentin a décidé, entre autres mesures, de faire disputer à huis clos les matches de championnat. Les rencontres de Copa Libertadores (équivalent sud-américain de la Ligue des champions européenne) et les matches de qualifications sud-américaines au Mondial-2022 ont par ailleurs été suspendus par la Confédération régionale (Conmebol). Avec trois nouveaux cas de Covid-19, le bilan en Argentine des personnes contaminées au nouveau coronavirus a atteint les 34 vendredi, dont deux décès.