Tout est bien qui finit bien pour Franck Ribéry et le Bayern Munich. Le Français, entré en jeu et buteur, a décroché son neuvième titre de champion d’Allemagne (record) avec le club bavarois, qui a battu Francfort (5-1) lors de la 34e journée de Bundesliga. Le Bayern a remporté les sept derniers titres. Dortmund, vainqueur de Moenchengladbach, termine à deux points. Une après-midi pleine de symboles à l’Allianz-Arena. En s’imposant
5 buts à 1 hier face à Francfort au terme d’une rencontre totalement maîtrisée, le Bayern Munich a décroché son 7e titre de champion d’Allemagne consécutif. Mais surtout, il a vu Franck Ribéry, qui s’apprête à quitter le club, marquer pour sa dernière à domicile. Arjen Robben, entré aussi en jeu, a eu la bonne idée de l’imiter. Dortmund, qui l’a emporté (0-2) à Gladbach, n’aura jamais pu croire à un retournement de situation lors de cette ultime journée, et termine à la 2e place.

9e titre pour « Franky »
Ribéry a fini la rencontre en pleurs, félicité par chacun de ses partenaires. Le Français pouvait-il imaginer plus bel adieu sur la pelouse du Bayern, où il est arrivé en 2007 ? En marquant quelques minutes après son entrée en jeu son 123e but sous les couleurs bavaroises – d’un magnifique enchaînement double contact-ballon piqué –, Ribéry a pris pleinement part à la fête du 29e titre en Bundesliga de l’histoire du club, son 9e en 12 ans. Un record. Menacé par Dortmund, qui pointait à deux longueurs avant le début de cette dernière journée, le Bayern n’aura presque jamais douté. C’est Kingsley Coman qui a ouvert le score dès la 4e minute, au cours d’une première période archi-dominée par les locaux, où Kevin Trapp a sorti plusieurs ballons chauds. En deuxième période, le portier prêté par le PSG s’est montré beaucoup moins irréprochable, alors que son équipe était revenue grâce à un but de Sebastien Haller sur corner (1-1, 50e).

Dortmund, un succès pour rien
Il a d’abord repoussé une frappe de Thomas Müller sur David Alaba qui a redonné l’avantage à son équipe (2-1, 53e), avant que Renato Sanches ne profite d’une faute de main de l’Allemand pour sceller l’issue de la partie (3-1, 58e). Ribéry (72e), donc, puis Robben (78e), ont conclu le festival bavarois. Pendant ce temps, le Borussia Dortmund a eu beaucoup plus de mal contre le Borussia Mönchengladbach. Mais les joueurs de Lucien Favre se sont progressivement libérés, avant de finir par dominer totalement, et s’imposer sur des buts de Sancho (45e) et Reus (54e). Un revers doublement pénalisant pour l’équipe de Dieter Hecking, qui perd sa 4e place, qualificative pour la Ligue des champions, sur la ligne d’arrivée, au profit du Bayer Leverkusen, qui a fait exploser le Hertha Berlin (1-5). Gladbach, 5e, décroche en revanche son ticket pour la Ligue Europa, tout comme Wolfsburg, large vainqueur d’Augsbourg (8-1), grâce notamment à un triplé de Wout Weghorst.<