Meskiana : Près de 200 pièces de monnaie anciennes et divers objets archéologiques récupérés
Dans le cadre de la lutte contre la criminalité, et notamment les trafics divers, les policiers de la wilaya d’Oum El Bouaghi sont parvenus dernièrement à mettre hors d’état de nuire des trafiquants spécialisés dans la contrebande des pièces archéologiques.

Dans ce sillage, les éléments de police judiciaire de Meskiana (61 km à l’extrême est du chef-lieu de wilaya) ont neutralisé en fin de semaine un sexagénaire et procéder ainsi à la restitution d’une importante quantité de pièces archéologiques. En effet, l’exploitation d’informations crédibles faisant état de la détention par le mis en cause d’un lot de pièces archéologiques s’est soldée après la fouille de son domicile par la restitution de 172 pièces de monnaie ancienne (2 en argent, 4 en cuivre et le reste en bronze) portant des effigies et écritures byzantines, un cachet métallique, des vestiges de poteries sculptées, lampes et autres pièces circulaires en poterie, en bronze et autres. Déféré devant le parquet de Meskiana, l’individu a été mis sous contrôle judiciaire pour le chef d’accusation de procédures de recherches archéologiques illégales, non divulgation de découvertes et dissimulation d’objets résultant de l’opération d’exploration.

Souk Naâmane : Un pistolet et des munitions de calibre 16 saisis
L’exploitation d’informations crédibles par les éléments de police judiciaire de l’agglomération de Souk Naâmane, à 92 km à l’extrême nord-ouest du chef-lieu de wilaya, leur a permis de neutraliser un individu, âgé de 39 ans, pour détention d’arme à feu.
Procédant à une perquisition réglementaire, la fouille du domicile par les enquêteurs s’est soldée par la saisie d’un pistolet de calibre 16 mm, 19 cartouches et 21 étuis du même calibre.
Poursuivant leur fouille dans même lieu, les enquêteurs ont aussi découvert diverses pièces archéologiques destinées à être écoulées dans le cadre de la contrebande.
Déféré en fin de semaine devant le parquet d’Aïn M’lila, le mis en cause a fait l’objet de détention préventive pour détention illégale d’arme à feu de catégorie 4, de munitions de catégorie 5 et des pièces archéologiques.