La cote de popularité du président brésilien Jair Bolsonaro connaît sa pire chute en deux ans de mandat, au moment où une deuxième vague de la pandémie de Covid-19 frappe durement le Brésil, selon un sondage publié vendredi. Seuls 31% des Brésiliens considèrent que le président d’extrême droite fait du «bon» ou du «très bon» travail, contre 37% lors des derniers sondages en août et décembre derniers, selon une étude de l’Institut Datafolha. La proportion de Brésiliens considérant sa présidence «mauvaise» ou «très mauvaise» est dans le même temps passée de 32% à 40% des sondés. La chute de popularité de Jair Bolsonaro, 65 ans, coïncide avec la fin de l’aide économique versée d’avril à décembre à 68 millions de Brésiliens (près d’un tiers de la population) pour faire face aux conséquences de l’épidémie qui a déjà tué 215.000 personnes dans le pays, deuxième le plus endeuillé au monde derrière les Etats-Unis. Le gouvernement est également la cible de critiques pour sa mauvaise gestion de la crise sanitaire et pour le retard pris par la campagne de vaccination qui a commencé cette semaine avec des ratés. Selon Datafolha, le taux de rejet de M. Bolsonaro atteint 51% chez les personnes qui craignent d’être infectées par le coronavirus. Après avoir minimisé la gravité du Covid-19, Jair Bolsonaro a aussi mis en doute l’efficacité des vaccins.