Deontay Wilder a conservé son titre WBC des lourds en battant dans la nuit de samedi à dimanche Gerald Washington, par arrêt de l’arbitre à la 5e reprise, à Birmingham (Alabama). L’Américain de 31 ans, 2,01 m, défendait son titre pour la cinquième fois. Il a signé sa 38e victoire en autant de combats, la 37e avant la limite.

Washington, 34 ans, 1,95 m, américain lui aussi, disputait son premier combat pour un titre mondial. Il compte 18 victoires, dont 12 avant la limite, pour un nul et désormais une défaite. Après quatre reprises poussives, le tenant du titre a accéléré dès le début de la 5e. Et sur une droite à la tempe, il a envoyé son adversaire au sol. Compté par l’arbitre, Washington a repris le combat pour subir les coups d’un Wilder déchaîné, poussant l’arbitre à arrêter un affrontement prévu en douze reprises. C’était le premier combat de Wilder depuis cinq mois et cette fracture de la main droite et cette blessure au biceps droit contractées contre son compatriote Chris Arreola, qu’il avait nettement dominé. Détenteur du titre depuis 2015 et sa victoire contre le Canadien Bermane Stiverne, Deontay Wilder devait initialement affronter Andrzej Wawrzyk, mais le Polonais a été contrôlé positif en janvier à un stéroïde anabolisant.

… et va tenter d’unifier le titre des lourds
Cette victoire ouvre la voie à l’Américain pour tenter d’unifier le titre des lourds. L’Ukrainien Vladimir Klitschko et le Britannique Anthony Joshua seront opposés le 29 avril à Wembley pour les titres IBF et WBA de la catégorie reine. Le Néo-Zélandais Joseph Parker défendra lui son titre WBO contre l’Anglais Hughie Fury le 1er avril à Auckland. « Je suis prêt pour affronter Joseph Parker. Mais est-il prêt pour moi? », a lancé samedi Wilder après sa victoire.

Rey Vargas s’empare du titre WBC des super-coqs

Le Mexicain Rey Vargas s’est emparé du titre vacant des poids super-coqs de la WBCsamedi, à Hull en Angleterre, en obtenant une décision majoritaire des juges aux dépens de l’Anglais Gavin McDonnell. McDonnell (16-1-2, 4 K.-O.) a ainsi vu passer devant lui une opportunité de détenir, comme son frère jumeau Jamie, une ceinture mondiale. Vargas (29-0-0, 22 K.-O.), 26 ans, a vu les juges rendre des cartes de 114-114, 117-111 et 116-112 pour l’emporter.