« Il semble que tout soit réuni pour le plus grand combat des poids lourds depuis Muhammad Ali-Joe Frazier en 1971, pour la couronne incontestée. Nous allons commencer lundi à travailler pour mettre en place ce combat », c’est avec ces mots que Bob Arum, promoteur de Tyson Fury, a présenté le combat rêvé entre son client et Anthony Joshua. C’était après le succès, par KO, de ce dernier samedi soir face au Bulgare Kubrat Pulev lors de la 9e reprise. Chaud devant !

Ça sera certainement le blockbuster pugilistique par excellence. Un duel 100% britannique qui fait saliver le monde de la boxe. Et il est, pour le moins, imminent. Il s’agit de l’affrontement entre Anthony Joshua et Tyson Fury chez les poids lourds.
Dans la catégorie reine, il s’agira de réunifier les ceintures. Joshua a conservé, samedi soir à la SSE Arena, ses ceintures (IBF, WBA, WBO et IBO) devant 1000 spectateurs (restrictions de la COVID-19 obligent) qui ont pu assister à sa victoire contre Kubrat Pulev. Le Bulgare aura tenu 9 rounds contre AJ.

« C’est une question de temps »
Au Champion Olympique 2012 à Londres, il manque la ceinture de WBC que détient Fury. Pour rassembler toutes les distinctions chez les « Heavy weight », il devra affronter « The Gipsy King ». Pour Joshua, « ce qui compte, ce n’est pas l’adversaire. Ce qui compte, c’est l’héritage (que je laisserai) et les ceintures. Si c’est Tyson Fury qui l’a, que mon adversaire soit Tyson Fury », a-t-il lâché après sa victoire avant-hier. En précisant que « la boxe c’est moins de parlote et plus d’action.»
Assez pour provoquer Fury qui n’a pas tardé à réagir sur les réseaux sociaux. Celui qui est invaincu en 31 combats a lâché que « c’est une question de temps. Je veux ce combat. Je veux que ce soit le prochain combat. Je vais te mettre une fessée dans les trois premiers rounds.» Reste désormais à organiser ce pugilat. Mais avant cela, et selon la réglementation, Fury devra d’abord défendre son bien avant de pouvoir se mesurer à Joshua.

« Je vise toutes les ceintures »
Et c’est le travail des promoteurs qui va commencer à présent. Et les représentants respectifs des deux boxeurs ont déjà lancé le match. « Depuis qu’il (Joshua) a débuté, il veut être champion du monde unifié des lourds. On sait ce qu’il nous reste à faire et dès demain, on va organiser le combat contre Fury », a annoncé Eddie Hearn dans le prolongement de la déclaration de son protégé qui a rappelé avoir « commencé cette quête en 2013 (ndlr : quand il est passé professionnel). Je vise toutes les ceintures.»
C’est donc une question de temps pour que les choses soient définitivement tirées au clair dans la catégorie suprême du « noble art ». Pour avoir évincé Deontay Wilder de son chemin, Fury reste un adversaire redoutable qui menace un Joshua risquant, de manière significative, de perdre ses ceintures. Le verdict ultime sera rendu par le ring.