Trois concours relatifs au meilleur village de Boumerdès (Top Village), la meilleure ville (Top City) et la meilleure école (Top School) ont été lancés dimanche par l’entame du dépôt des candidatures durant sept jours à travers toutes les communes de la wilaya, a annoncé le wali.

 « Cette première édition du genre à Boumerdès est ouverte à tous les quartiers, villages et écoles primaires de la wilaya, dont l’évaluation sera assurée par une commission de wilaya composée de représentants d’associations et de tous les secteurs concernés », a indiqué le wali Abderrahmane Madani Fouatih. Il a signalé l’affectation d’un prix spécial pour la meilleure école primaire de la wilaya, cette structure étant à la base du processus de l’enseignement, en général, outre le fait que sa gérance et son équipement font partie des prérogatives de la commune. « Les nouvelles cités d’habitation et les constructions anarchiques et autres chalets n’ouvrent pas droit à la participation à ce concours », a-t-il également fait savoir. Les prix couronnant chacun de ces concours seront accordés sous la forme d’équipements ou de commodités à réaliser au profit du vainqueur, selon le vœu du chef de l’exécutif local. Une enveloppe d’un million et demi de DA est prévue pour le meilleur village, contre un million de DA pour la meilleure cité et un demi-million de DA pour la meilleure école. La cérémonie de remise du prix du meilleur village sera programmée pour le 19 mars 2018, coïncidant avec la célébration de la Journée de la victoire, tandis que le prix de la meilleure cité sera remis le 1 mai, Journée des travailleurs, et celui de la meilleure école primaire, le 16 avril, Journée du savoir.
Cette opération a pour objectif principal d’assurer un encadrement aux initiatives locales visant l’incitation des citoyens à s’impliquer dans l’amélioration de leur cadre de vie et la préservation de leur modèle urbanistique propre, tout en faisant la promotion des ressources de chaque village et ville, et de leur patrimoine culturel, a indiqué M. Madani Fouatih.
Cultiver chez les citoyens les valeurs de compétition positive, de l’esprit de citoyenneté et du travail collectif est l’autre but de cette initiative, visant aussi l’encouragement du mouvement associatif à s’impliquer davantage dans la préservation de l’environnement et la garantie d’un développement durable, a-t-on conclu.