N’ayant pas trouvé de solutions à leurs revendications exprimées depuis longtemps aux autorités locales, des dizaines de citoyens venus de quatre communes de la wilaya ont organisé, avant-hier, un rassemblement devant le siège de la wilaya pour revendiquer la prise en charge de leurs revendications relatives au relogement, au développement local, à la remise des clefs des 382 logements promotionnels.

« Nous avons initié cette action pour porter à la connaissance du premier responsable de la wilaya nos doléances qui n’ont pas été réglées par les responsables locaux », dénoncent les manifestants. Ainsi, les habitants du site des chalets de Corso et ceux du bidonville de la commune des Issers revendiquent leur relogement dans les meilleurs délais à cause de la dégradation de leurs habitations notamment durant cette période hivernale. Les citoyens du village Ouled Laârba dans la commune de Cap Djinet à l’est de Boumerdès réclament leur part de développement. «La route principale est impraticable», se plaignent les manifestants et de leur quotidien de plus en difficile, en évoquant le manque d’eau potable, le gaz de ville ainsi que d’autres infrastructures de base. Les souscripteurs des 382 logements promotionnels revendiquent la remise des clefs de leurs logements. Le projet en question qui est lancé en 2008 n’est pas encore livré par le promoteur privé Bélaïd alors que le volet financier a été entièrement réglé par les bénéficiaires et la banque, dénoncent les intéressés. Les protestataires ont été reçus par le secrétaire général et le directeur de l’OPGI auxquels ils ont remis leurs revendications.