La production oléicole dans la wilaya de Boumerdès connaît une hausse importante cette année, a-t-on appris d’un communiqué de la Direction des services agricoles, de la wilaya. Contrairement à l’année 2016-17

, qui a connu une baisse de production à cause de beaucoup de facteurs, pour ne citer que la situation climatique défavorable et les incendies de forêt. Cette saison 2017/18, la production oléicole est accréditée d’une meilleure récolte qui a donné une appréciable satisfaction aux oléiculteurs de la région. Selon la DSA, la production oléicole a atteint les 392 057 quintaux d’olives pour une superficie productive de 7 074 hectares ou plus de 8 230 hectares ont été plantés. La production en huile d’olive est de 2 360 340 litres enregistrant ainsi un taux d’augmentation de 259,33%, avec un rendement de 17 litres par quintal. La production de la saison 2016-17 était vraiment faible, avec une récolte de 59 051 quintaux d’olives qui ont donné 910 164 litres d’huile pour un rendement de 15 litres par quintal. La majorité des oliviers sont situés dans la région est de la wilaya, où un grand nombre d’habitants des contrées rurales et montagnardes exerce cette activité ancestrale de manière traditionnelle. Il s’agit notamment des communes Chabet-el-Ameur, Beni Amrane, Ammal et Timezrit où l’activité oléicole est fortement pratiquée. La wilaya de Boumerdès compte 27 huileries dont plusieurs sont traditionnelles. La hausse de la production oléicole de cette année est due aux facteurs favorables de la situation climatique et à la maîtrise du traitement phytosanitaire contre les parasites nuisibles à l’olivier, a-t-on expliqué.  En dépit de la hausse de la production, le prix du litre d’huile est toujours situé entre 700 et 800 DA. Jugé cher par les ménages dont la consommation d’huile d’olive est de plus en plus importante. n