Les habitants de Naciria et de Taourga maintiennent la mobilisation pour exiger la libération des 3 jeunes arrêtés lors des 18e et 19e marche du Hirak à Alger pour avoir brandi l’emblème amazigh.

Le premier, Bilal Bacha, un jeune de la localité de Naciria, a été appréhendé par des policiers lors de la 18e marche d’Alger et placé sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt d’El Harrach. La réaction de la population de Naciria ne s’est pas faite attendre, puisque le soir même de son arrestation, des milliers de citoyens sont sortis dans la rue pour exiger sa libération sans conditions, « porter l’emblème de l’identité de toute l’Algérie, n’est pas un délit et encore moins un crime », dénoncent-ils. Les habitants de Naciria maintiennent la mobilisation en organisant plusieurs actions de protestation. Des rassemblements, des marches, des grèves sont en permanence organisés pour exiger sa libération. A Taourga, ce sont 2 autres jeunes, à savoir Kamel Bouallouache et Arezki Chami, qui ont subi le même sort lors du 19e vendredi de révolte citoyenne d’Alger pour le même grief. En masse, les habitants de la commune de Tourga se sont mobilisés pour exprimer leur colère contre cet acte arbitraire. « Le port de l’emblème amazigh qui exprime l’identité du peuple et de tous les peuples du Maghreb ne porte aucune atteinte à l’unité nationale, au contraire il la renforce », dénoncent-ils. Une forte mobilisation est enclenchée par les habitants qui ont organisé avant-hier une marche et lancé une grève générale à travers toute la commune depuis hier pour exiger sa libération. Cette vague d’arrestations a été mise en exécution suite au discours du général Gaïd Salah à la veille du 17e vendredi du Hirak populaire, interdisant le port d’un emblème autre que national. En plus de la mobilisation des habitants de ces deux localités, d’autres citoyens des autres contrées du pays ont exprimé leur solidarité pour exiger la libération des 34 détenus dont 1 jeune femme dont leur seul crime est d’avoir brandi le drapeau amazigh qui symbolise l’identité et l’unité de tout le peuple algérien. n