Plus de 3 000 dossiers d’investissement sont, actuellement, en attente d’un agrément pour bénéficier d’une assiette d’implantation dans la wilaya de Boumerdès, a-t-on appris dimanche du wali.

«Ces dossiers sont actuellement en étude au niveau des services concernés de la wilaya», a indiqué Abderrahmane Madani Fouatih à l’APS, en marge d’une visite de travail dans la commune de Beni Amrane, à l’est de Boumerdès, signalant une action d’assainissement du foncier déjà attribué aux investisseurs, à travers la wilaya, en vue de «répondre à la demande croissante exprimée en la matière». Madani Fouatih a fait, également, part de démarches en vue de la «création de grands pôles d’investissement spécialisés» au niveau de chaque wilaya du pays, suivant une stratégie visant la «valorisation des capacités propres à chaque région», a-t-il souligné.
Il a expliqué que cette démarche vise l’exploitation des énormes opportunités d’investissements encore non exploitées dans de nombreux domaines dont l’agriculture, l’agroalimentaire, le tourisme et l’artisanat.
Cette stratégie nationale connaît déjà un début de concrétisation à Boumerdès, à travers la création de la première zone d’activités dédiée aux métiers de la pêche et à l’aquaculture, à Zemmouri El Bahri, où des projets d’investissement sont actuellement en cours d’implantation, a ajouté le wali.
Près de 660 demandes d’investissement, à Boumerdès, ont été examinées, entre septembre 2015 et septembre 2016, par la Commission locale d’étude et de financement (CLEF), qui en a agréé 125.
Ces projets ont été implantés au niveau d’un foncier global de plus de 67 ha, selon les responsables chargés de la CLEF, qui ont, aussi, rejeté 148 demandes d’investissement pour diverses raisons, dont le manque de foncier, ou son incompatibilité avec l’activité désirée, au moment où l’examen de 144 autres dossiers a été reporté pour complément d’enquête sur le foncier d’implantation visé.
Avant 2015, la CLEF a examiné 157 autres dossiers d’investissement qui ont tous été agréés à l’implantation au niveau d’un foncier, à Boumerdès, par l’ex-Comité d’assistance à la localisation et à la promotion des investissements et de la régulation du foncier (Calpiref) actuellement dissout.
Cette visite du chef de l’exécutif à Beni Amrane a donné lieu à l’inauguration d’un siège pour l’unité de la Protection civile, ainsi que d’une maison de jeunes, outre l’inspection des projets d’extension du CFPA et de réalisation de 300 logements de différents types, en plus de la baptisation de nombreux établissements publics de la localité.