Le wali de Boumerdès, Abderrahmane Madani Fouatif, a assisté, avant-hier, à la signature d’une convention entre l’entreprise privée Sarl Méditerranée Polyster et la Société nationale de véhicules industriels (SNVI). Elle porte sur la réalisation d’accessoires de véhicules industriels au profit  de la SNVI

qui entre dans le cadre d’une forme de partenariat entre le secteur public et le secteur privé. L’entreprise privée Méditerranée Polyester, spécialisée dans la fabrication d’accessoires de véhicules à partir du polyester et qui dispose d’une expérience assez importante dans le domaine, se trouve au niveau de la Zone industrielle de Khemis El Khechna. Employant une soixantaine  de travailleurs, elle fabrique un nombre important d’accessoires automobiles pour ne citer que les calandres, les pare-chocs, les cabines de véhicule, et autres indispensables dans la garniture. Des explications concernant chaque accessoire produit ont été fournies au wali lors de la visite effectuée dans les ateliers où des appareils sophistiqués et un personnel qualifié procède à la fabrication des pièces qui n’ont rien à envier à celles importées, a-t-on expliqué. Un bus présenté en prototype est constitué de pas moins de 70% de pièces accessoires, montées par l’entreprise, a déclaré le responsable de la Sarl Méditerranée Polyester. En ajoutant que la matière première est importée pour ce genre de fabrication qui est  réalisée sur commande, soulignant l’importance de la convention  signée avec la SNVI. «C’est dans le cadre d’encouragement du partenariat entre le secteur privé et le secteur public  que nous avons effectué la visite dans cette entreprise privée qui présente des atouts importants quant au développement de l’industrie dans notre wilaya », a déclaré le wali en marge de la visite. Il a ajouté que l’investissement dans la wilaya est en bonne voie et  que la politique engagée pour la relance va porter ses fruits.  « Les travaux concernant l’assainissement des zones industrielles sont en voie d’achèvement. Nous allons les étudier et communiquer les résultats et les décisions prises », a indiqué le wali, en précisant que l’étude de la création de deux autres zones est lancée au niveau de Zemmouri et de Boudouaou, dont l’objectif est de répondre à la forte demande d’investissement exprimée dans la wilaya où plus de 4 200 dossiers sont enregistrés.