Les délais de réalisation et de réception d’un hôpital de 240 lits à Boumerdès, prévue initialement pour la fin de 2018, ont été prorogés, a indiqué lundi le wali de Boumerdès.

« La prorogation de 18 mois est légale et intervient conformément à une approbation de la réévaluation financière du projet et aux articles prévus par le marché et le cahier des charges régissant le secteur concerné, le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre », a précisé à l’APS M. Abderrahmane Madani Fouatih, en marge d’une réception en l’honneur des retraités à l’occasion de la célébration de la Fête des travailleurs. Le wali a rappelé « les difficultés résultant de la conjoncture financière du pays et certains obstacles auxquels des solutions idoines ont été apportées », soulignant que « l’opération de réalisation fait l’objet d’un suivi strict pour livrer le projet dans les délais impartis ». Pour rappel, ce nouvel établissement de santé publique a été inscrit au profit de la wilaya, en 2006, mais la première pierre de réalisation ne fut posée qu’en 2012, avant de voir son chantier arrêté pour divers motifs liés principalement à un changement d’assiette d’implantation, ainsi qu’a la réévaluation de son enveloppe. A l’époque (quinquennal 2005-2009) ce projet avait reçu d’une dotation de plus de 3,3 milliards de dinars, qui fut plus tard revue à la hausse. Selon sa carte technique, cet établissement hospitalier futur sera doté de plus d’une dizaine de salles opératoires, dédiées à différentes chirurgies de pointe (des nerfs et du cœur entre autres), en plus de 10 autres grandes salles. Une assiette mitoyenne à cet hôpital a été destinée à l’université de Boumerdès, en vue de l’implantation d’une faculté de médecine, qui lui sera plus tard rattachée, dans un objectif d’être promu à l’avenir en un hôpital universitaire.