Le président d’APC de Boumerdès, Khalouf Athmane, a remis avant-hier sa démission aux membres du conseil communal. Les fortes pressions exercées sur lui, le blocage de l’APC ainsi que d’autres motifs seraient à l’origine de cette décision, a-t-on évoqué. Ainsi le nouveau P/APC élu sur la liste du parti Moustakbel semble incapable de gérer la situation jugée complexe par l’intéressé.

Selon un élu local, les difficultés de gestion des projets dictés par la commission technique, installée par le wali, quant à la gestion de la ville de Boumerdès seraient considérées comme étant une ingérence dans la gestion de la collectivité. Pour rappel, la commission technique de la gestion de Boumerdès (Covib) a proposé plusieurs projets à concrétiser pour redorer le blason de l’ex-Rocher Noir, pour ne citer que la RN 24, les axes routiers de Foes, Elouz, le revêtement des routes de la ville, l’aménagement des espaces publics, les infrastructures de jeunes et autres projets.
Selon, le P/APC, sa démission est due à des pressions exercées sur lui par différentes parties. Si la démission est validée par l’Assemblée, il sera procédé au remplacement du P/APC démissionnaire par un autre élu du même parti. Dans le cas contraire, l’administration désignera un gestionnaire pour la collectivité. Il est à noter que c’est la première démission enregistrée dans la wilaya de Boumerdès après les dernières élections locales. Cette démission n’est pas faite pour arranger la situation du chef-lieu de willaya qui s’apprête à deux grands rendez-vous importants, à savoir la préparation du Ramadhan et la saison estivale.