La faculté de droit de Boudouaou, dans la wilaya de Boumerdès, a organisé une rencontre technique sur l’efficacité énergétique, mardi 11 janvier. Cette rencontre placée sous le thème « Efficacité énergétique et promotion de la cogénération dans le domaine industriel » et présidée par le recteur de l’Université de Boumerdès, Mustapha Yahi, a regroupé plusieurs chercheurs universitaires, des opérateurs industriels, des institutionnels et des étudiants venus discuter de la nécessité de diversifier le bouquet énergétique national et plaider l’accélération de la transition énergétique accordée aux besoins du développement du pays, en préservant la ressource fossile très fortement consommée à l’échelle domestique. Dans son intervention, le recteur a plaidé pour la mobilisation de la recherche scientifique pour asseoir une véritable stratégie visant à faire de la transition énergétique une réalité dans notre pays, un objectif qui est aujourd’hui loin d’être atteint en raison des retards observés dans l’application notamment des programmes et des projets relatifs à la généralisation de l’exploitation de l’énergie solaire et des questions des financements, qui sont de réelles contraintes dans un environnement politique et social où la question de la transition n’est pas encore tout à fait intégrée dans les politiques comme dans les mentalités. Le directeur de la programmation, au niveau de l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (Aprue), Kamel Dali, ancien chef de cabinet au ministère de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, a plaidé pour la rationalisation de la consommation énergétique en attendant la mise en place de l’écosystème attendu en matière de diversification de la ressource. Il a insisté sur la nécessité de proposer aux collectivités locales un programme type, pour renforcer l’esprit d’initiative et d’innovation dans le domaine énergétique et d’œuvrer, à travers la sensibilisation, à la promotion de la culture de rationalisation de la consommation énergétique dans le secteur industriel et au sein de la société. Il s’agit aussi de sensibiliser les acteurs concernés sur l’importance du bon comportement énergétique et de tracer une feuille de route qui sera transmise aux pouvoirs publics. La rencontre organisée par l’université de Boumerdès en collaboration avec la direction locale de l’énergie et des mines a été marquée par l’animation d’une série de conférences et l’organisation d’ateliers techniques, dont les travaux seront clôturés par l’émission de recommandations qui seront transmises aux autorités compétentes.