Un recul de l’ordre de plus de 20% est attendu dans la production de raisin de table dans la wilaya de Boumerdès, comparativement à la saison écoulée, selon les indices de la présente campagne de récolte, qui prendra bientôt fin

, a-t-on appris, dimanche, auprès de la direction locale des services agricoles. La récolte de raisin pour cette année, à Boumerdès, considéré leader national dans cette branche, en assurant un taux de 45% des besoins nationaux en matière de raisin de table, « devrait avoisiner les 1,9 million de quintaux. Un chiffre très loin des prévisions du contrat de performance pour cette filière, fixées à plus de 2 millions de quintaux et en net recul comparativement à la production de la campagne 2017, estimée à plus de 2,3 millions de quintaux », a indiqué à l’APS Rachid Messaoudi, cadre à la DSA. Cette baisse prévisionnelle est basée sur la moyenne de rendement à l’hectare, estimée actuellement à 200 q, contre une moyenne de rendement entre 215 et 220 q/ha, réalisée l’année dernière, a -t-il déclaré. Signalant le parachèvement de la récolte du raisin de type Cardinal, 18% de la tonalité de la production viticole de la wilaya, sur une surface ciblée estimée à 2 350 ha, au même titre que de la variété Dattier (9%) sur une surface de 1 226 ha, et Red Globe (7%) sur une surface de 974 ha. D’autres variétés de raisin, il en existe 12, sont en cours de récolte, dont le Muscat et le Dabouki, connu localement sous le nom de Sabel, représentant un taux de 70 % de la production de raisin de la wilaya avec une moyenne de rendement estimée entre 300 et 350 q/ha, sur une surface ciblée de plus de 6 000 ha. Les intempéries, ayant sévi durant la période de mai à juin écoulés, sont le premier facteur cité à l’origine de cette baisse de la production de raisin à Boumerdès. En effet, les pluies ont favorisé la propagation du mildiou des vignes, qui a particulièrement touché les vignobles situés en pente, considérés comme des terrains forts propices à l’humidité et dont les raideurs, conjuguées au sol détrempé, ont rendu difficile l’intervention des viticulteurs pour le traitement des pieds de vigne en temps opportun, est-il expliqué. Ces dernières années, les vignobles de la wilaya de Boumerdès ont enregistré une importante extension, ayant portée leur superficie à près de 12 700 ha, dont un taux de 90 % (10 200 ha) est considéré comme à « très haut rendement ». La totalité de cette superficie étant concentrée dans la zone Est de la wilaya, soit Dellys, Baghlia, Sidi Daoud et Bordj Menaïel, caractérisée par son sol fertile, propice à ce type de cultures. Plus de 4 000 agriculteurs sont employés au niveau de cette surface agricole, dont un taux de 70 % est irrigué, est-il encore signalé.