Le projet de réalisation d’une station de dessalement d’eau de mer, au niveau de la commune de Djenet dans la wilaya de Boumerdès est déclaré d’utilité publique en raison de son caractère d’infrastructure d’intérêt général et d’envergure nationale et stratégique, lit-on dans le décret exécutif publié au Journal officiel (JO) n19. Selon ce décret exécutif n 22-109, signé par le premier ministre Aimene Benabderrahmane le 14 mars dernier, la réalisation de la station de dessalement d’eau de mer sera effectuée sur une assiette foncière d’une superficie globale de 16 hectares et 68 centiares, comprenant deux ilots propriétés privées et un autre appartenant à l’Etat. Les biens immobiliers privés (ilots 338 et 340) concernés par l’expropriation pour cause d’utilité publique, sont d’une superficie de 13 hectares, 57 ares et 70 centiares, est-il précisé dans ce texte.
Le décret a fixé également la consistance des travaux à engager au titre de l’opération de réalisation de la station de dessalement d’eau de mer, dotée d’une capacité de 300.000 m3/jour. S’agissant des crédits nécessaires à l’indemnisation des intéressés par l’opération d’expropriation des biens immobiliers et/ou droits réels immobiliers, au vue de la réalisation de cette opération, « ils doivent être disponibles et consignés auprès du Trésor public », a-t-on souligné dans le décret. n