La célébration de la Journée mondiale de l’hygiène des mains, qui coïncide avec le 5 mai de chaque année, a été marquée à Boumerdès par l’organisation d’une journée de formation scientifique continue. Cette rencontre scientifique portant sur la bonne hygiène des mains a eu lieu, avant-hier, au Centre islamique de Boumerdès par la direction de la santé et de la population de Boumerdès.

De nombreux médecins, des paramédicaux, des soignants ainsi que des citoyens y ont pris part. Les interventions des spécialistes ont été axées essentiellement sur l’importance de l’hygiène des mains pour réduire les infections associées aux soins. Selon le docteur Louni, chef de service à l’hôpital de Thénia, le lavage des mains est un acte primordial que doit faire chaque  membre du personnel médical et cela sans oublier d’informer le patient sur le même acte dans le but  d’éviter la transmission des microbes à travers les mains. Dans ce cadre, il a rappelé les cinq paramètres préconisés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), à savoir la  désinfection des mains à l’aide d’une solution hydro-alcoolique avant de soigner un patient et d’accomplir les autres actes de soins. Une meilleure hygiène des mains, effectuée par les professionnels de santé au chevet du patient, reste le moyen le plus sûr, le plus efficace et le moins cher pour éviter les infections nosocomiales, a-t-il expliqué. « Cette journée scientifique entre dans le cadre du programme  de formation à l’ensemble du personnel médical dont c’est la 33e journée de formation », a déclaré  Haddad, directeur de la santé et de la population de la wilaya de Boumerdès. Ajoutant que le thème relatif à l’hygiène des mains revêt une importance capitale  quant à la réduction des infections transmissibles dont l’objectif est  de soigner dans les meilleures conditions le patient. Il n’a pas omis d’ajouter que toutes les dispositions ont été mises en place dans toutes les structures sanitaires de la wilaya pour une meilleure prise en charge du malade dans un environnement sain et propre dont l’obligation au personnel médical et aux  patients  de respecter  les règles d’hygiène adéquates. En particulier, le lavage des mains à l’eau et au savon avant les repas, après avoir été aux toilettes, après s’être mouché et quand les mains sont visiblement souillées. Ce sont des gestes simples à faire tant par le personnel médical, le patient que le citoyen pour se protéger des microbes, a-t-on conseillé.