Pas moins de 159 projets dans divers domaines sont attribués dans la zone industrielle de Larbaâtache à l’ouest de la wilaya sur un total de 243 projets qui sont prévus, a-t-on appris d’une source de la wilaya. Cette information a été confirmée suite à la réunion qui a regroupé, jeudi dernier, les investisseurs et les opérateurs économiques de la wilaya et le wali de Boumerdès.

Cette rencontre dédiée à l’investissement vise à relancer la dynamique du développement local qui est la traîne. L’opportunité a été saisie par les investisseurs pour exposer toutes les difficultés liées au lancement de leurs projets notamment en matière de foncier, de financement bancaire ainsi que les entraves bureaucratiques pour ne citer que l’acte et le permis de construire. Parmi les projets attribués aux investisseurs, 142 ont bénéficié d’actes alors que 19 autres ont eu des permis de construire sur les 42 qui ont fait l’objet d’études. Il est à souligner que cette nouvelle zone industrielle est créée sur une superficie de plus de 163 ha connaît des aménagements qui seront terminés dans 12 mois. Le taux d’avancement des travaux ne dépassent pas les 30%, a-t-on rapporté, d’où la nécessité d’accélérer la cadence des travaux pour permettre aux investisseurs bénéficiaires de lancer sans retard leurs projets. Mais cela reste une autre contrainte à soulever pour atteindre l’objectif. Visant à relever le défi de la relance du développement local en encourageant l’investissement, la wilaya a lancé, il y a plus de deux ans, une opération d’assainissement du foncier à travers les 32 zones industrielles que compte la wilaya. La commission chargée d’effectuer l’assainissement a relevé pas moins de 250 projets inscrits depuis des années, lesquels n’ont pas encore été lancés. Cet état a suscité un obstacle sérieux quant au développement économique de la wilaya déplore-t-il, en précisant que l’opération de l’assainissement des zones industrielles se poursuit sans que des décisions ne soient prises contre les défaillants. En plus de ce nombre important de projets attribués et restés inexploités, d’autres assiettes ont été détournées de leur vocation ou des habitations, des magasins et des salles de fêtes ont été érigées sans autorisation. Certes la nouvelle zone de Larbaâtache offre une réelle opportunité pour la relance du développement économique de la wilaya par sa situation géographique notamment l’accès donnant sur l’autoroute Est-Ouest. Néanmoins, il est important de lever toutes les contraintes rencontrées par de potentiels investisseurs, d’assainir les 32 zones industrielles, de faciliter l’accès au foncier industriel en adoptant une gestion transparente dans le domaine pour effectivement relancer la dynamique du développement local à travers un investissement réel et authentique.