La 5ème Foire de l’olive a été ouverte, ce jeudi, au complexe sportif de la commune de Beni Amrane. Cet événement agricole, qui durera trois jours, a été marqué par une grande affluence de citoyens venus découvrir et acheter de l’huile d’olive et d’autres produits artisanaux.

En plus des autorités locales et des promoteurs dans le domaine agricole, l’Association des oléiculteurs, récemment créée, a joué un grand rôle en sensibilisant et en mobilisant tous les moyens pour perpétuer cette manifestation de grande importance socio-économique pour la région. Les montagnards de la région étaient heureux de se retrouver dans cette 5e édition dédiée à l’oléiculture qui reste une activité ancestrale fortement pratiquée dans cette région qui est connue pour la haute qualité de son huile. De nombreux oléiculteurs et artisans, venus de la région et d’autres wilayas, ont saisi cette occasion pour exposer et vendre leurs produits artisanaux fabriqués avec finesse et beaucoup de savoir-faire. Naït Ali Mourad, oléicuteur et responsable de l’association, à Timezrit, n’a pas caché sa satisfaction à la vue de la réussite de cette manifestation combien importante pour les montagnards de la région et aussi pour tous les intervenants dans l’oléiculture et les artisans. « C’est une véritable fête agricole à moindre coût », dira-t-il. Ajoutant que pas moins de 66 participants dont 19 venus de autres régions du pays ont exposé différentes huiles, dans différents emballages, lesquels ont suscité un grand intérêt auprès des nombreux visiteurs qui n’ont pas hésité à en acheter. « C’est un véritable espace commercial libre où l’artisan expose et vend son produit avec cette particularité d’une multitude de beaux emballages, notamment pour les huiles », lancera notre interlocuteur en pensant à un label pour l’huile d’olive de la région. Le processus de fabrication de l’huile a été expliqué par les exposants, dévoilant l’intérêt des autres dérivés, dont certains sont transformés en pâte et d’autres en savon et autres utilités, a-t-on ajouté. Le miel, la figue, la caroube, qui ont fait l’objet de transformation par les artisans, ont étonné et émerveillé les visiteurs qui découvrent leur importance en tant qu’aliment et thérapeutique. Une grande ambition anime le président de l’association, qui active pour un label de l’huile d’olive locale, la formation dans le domaine de l’oléiculture et donner à cette foire une dimension nationale célébrée chaque année dans la région. Les participants ainsi que de nombreux visiteurs ont souhaité non seulement que cette manifestation soit éditée chaque année mais espèrent voir le plus souvent de tels espaces achalandés de produits artisanaux locaux. Kamel, propriétaire d’une huilerie au niveau de Tiza, dans la commune d’Ammal, est confronté au manque d’eau pour faire fonctionner son huilerie. Il dira que cette année la production a diminué par rapport à la campagne précédente, ce qui justifie l’augmentation du prix qui vacille entre 700 et 800 DA le litre. Les facteurs naturels comme le retard dans les chutes de pluie, les vents ainsi que certaines maladies ayant touché les oliviers ont été évoqués pour expliquer cette baisse de production.