Une opération de distribution de plus de 100.000 masques médicaux a été lancée, samedi, à partir de la commune de Boudouaou(Nord de Boumerdes), dans le cadre de la campagne nationale de prévention contre la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19), a-t-on appris auprès du cabinet du wali.

Inscrite au titre de la mise en œuvre de la décision gouvernementale portant sur l’obligation du port de la bavette à partir de la fête de l’Aid El Fitr, la caravane de distribution de bavettes, ciblant des citoyens et des commerçants de la commune de Boudouaou, a vu la participation du wali, Yahia Yahiatene. Des associations actives de la société civile et des organisations caritatives, dont les Scouts musulmans algériens (SMA) et le Croissant rouge algérien (CRA), ont, également pris part à cette caravane de distribution, aux côtés des services de la sureté de wilaya, de la protection civile, et des directions du commerce, de la formation professionnelle et de l’action sociale et de la solidarité, a-t-on appris auprès des organisateurs. Une caravane similaire a été lancée au profit d’autres daïras et communes de la wilaya, à l’instar de la daïra de Bordj Menail (à l’Est), ciblée par une opération de distribution de 5.000 bavettes, au même titre que Boumerdes (6.000 bavettes) et Les Issers (8.000 bavettes). Le wali a appelé les citoyens, à l’occasion, à l’impératif de se conformer à l’obligation du port du masque, en vue de «retrouver une vie normale, d’autant plus que la wilaya a enregistré, ces derniers jours, une hausse des cas d’infection par le Covid-19», a-t-il déploré, assurant qu’»il sera procédé à la distribution du plus grand nombre possible de bavettes aux citoyens, de façon quotidienne». Le chef de l’exécutif, qui a plaidé pour la nécessité de la poursuite des opérations bénévoles de confection des bavettes «en tant que moyen d’importance dans la prévention de cette pandémie», a fait part, en outre, de sa recommandation, dernièrement, aux industriels et aux opérateurs économiques de la wilaya de d’»investir le domaine de confection des bavettes, afin d’assurer leur disponibilité sur le marché, à des prix abordables», a-t-il souligné. «Il est nécessaire de passer de l’étape de confection bénévole de ces bavettes, même si elle est conjoncturelle, à une étape de confection organisée», a-t-il soutenu, estimant les capacités de production de la wilaya en la matière, à pas moins de 150.000 bavettes actuellement. «L’entreprise SOCOTHYD spécialisée en fabrication des produits parapharmaceutiques et d’hygiène corporelle, peut actuellement fournir entre 40.000 à 80.000 bavettes/Jour, au moment où le secteur privé peut assurer 15.000 unités/Jour», a-t-il, en outre, fait savoir. A cela s’ajoute, selon M. Yahiatene, une production entre 7.000 à 8.000 bavettes/Jour, pouvant être fournie par les CFPA de la wilaya, au moment où les Chambres d’agriculture et de pêche ont, également, exprimé leur disponibilité à confectionner des quantités importantes de bavettes. A noter, près de 400.000 bavettes ont été distribuées à différents services et organismes de la wilaya depuis la déclaration de cette crise sanitaire, parallèlement à la confection de pas moins de 200.000 autres par des associations de la société civile, des CFPA et des opérateurs privés. (APS)

54 patients guéris du Coronavirus

Le wali de Boumerdes, Yahia Yahiatene a indiqué que le nombre des patients guéris du nouveau coronavirus avait atteint jusqu’à jeudi passé 54 cas sur l’ensemble du territoire de la wilaya. Les cas jusque-là guéris ont été pris en charge au sein des établissements hospitaliers de la wilaya équipés à cet effet, a précisé M. Yahiatene jeudi dans une déclaration à l’APS à l’occasion d’une cérémonie organisée par l’association Kafil El Yatim à la faveur du personnel soignant, des pharmaciens et des employés du secteur impliqués dans le traitement des cas confirmés dans la wilaya. Selon le wali, quelque 118 cas confirmés ont été enregistrés depuis le début de la crise sanitaire, contre 10 décès. Outre «la durée de cette pandémie qui est très normale», le responsable exécutif de la wilaya explique la hausse des cas confirmés à Boumerdes notamment ces derniers jours par «le non-respect par certains citoyens des mesures de prévention, la désinvolture de certains face au degré de la gravité de la pandémie et d’autres comportements qui relèvent de l’indifférence». Une fois équipé par des bienfaisants dans un élan de solidarité inégalé, le laboratoire de dépistage du coronavirus mis en service récemment à l’EPH de Thenia a réalisé jusqu’à présent, selon le wali, un total de 174 tests avec une capacité de 60 tests/jour.