Des pilleurs de sable ont procédé, hier, à la fermeture de la RN24 à la sortie de la localité de Zemmouri, située à l’est de Boumerdès.

Par cette action, les protestataires exigent la libération de leur collègue qui a fait l’objet d’une arrestation par les gendarmes qui lui ont saisi son camion rempli de sable de mer. Ces derniers ont usé de pierres et de pneus brûlés pour bloquer la circulation, provoquant la colère des automobilistes contraints de faire de longs détours pour rejoindre leur destination. L’absence de gendarmes pour libérer la circulation a, non seulement, étonné les citoyens mais aussi démontré le manque de fermeté quant au pillage du sable du littoral et de l’oued Sebaou qui se fait au su et au vu de tout le monde. « Le recours à de telles actions est condamnable puisque le mis en cause a été pris en flagrant délit de pillage de sable », s’inquiète un citoyen. Il dénonce le laxisme des autorités concernées quant à la protection du littoral et de l’environnement en général du pillage par la mafia du sable. Les autorités concernées sont interpellées pour mettre fin non seulement à de telles pratiques mais surtout à sévir contre les pilleurs de sable qui portent sérieusement atteinte à l’environnement.