Les éléments de la brigade de recherche de la gendarmerie de Khemis El Khechna viennent d’appréhender 2 individus impliqués dans un réseau de trafic de drogue et de stupéfiants.

Ces malfaiteurs, âgés de 27 et 41 ans, sont des repris de justice, a indiqué une source de la gendarmerie, en ajoutant que le réseau activait dans l’axe Alger-Boumerdès-Tizi Ouzou et Tipasa. Exploitant les informations précises fournies sur les activités néfastes de ce réseau spécialisé dans la commercialisation de ces substances nocives appelées « saroukh » ou « rika ». Connues dans le milieu de la jeunesse, cette drogue est préparée à base d’un mélange de différents comprimés psychotropes dont l’impact est très fort sur le système nerveux. Le prix d’une seule capsule est de 1 000 DA, a précisé la même source. Pour le transport et la commercialisation des substances nocives, les éléments du réseau utilisaient des voitures de luxe, a-t-on précisé. Les 2 inculpés, qui étaient dans un véhicule haut de gamme, ont été arrêtés sur l’autoroute Est-Ouest au niveau de Hammadi, en direction d’Alger. A la vue des gendarmes, les 2 malfaiteurs ont pris la fuite avant d’être rattrapés après une course poursuite. En plus de la voiture, il a été procédé à la saisie de 2 303 comprimés psychotropes de différentes marques, 3 téléphones portables de marque Samsung, 2 cartes mémoires. Le montant des comprimés psychotropes saisis est estimé à 228 250 millions de centimes. Présentés devant le procureur, les 2 inculpés ont été mis sous mandat de dépôt et incarcérés à la Maison d’arrêt de Tidjelabine pour les chefs d’inculpation de constitution de bande de malfaiteurs, détention, transport et commercialisation des stupéfiants.K. K.