Plusieurs mouvements de protestation ont été enregistrés dans de nombreuses localités auxquels des citoyens ont eu recours pour exprimer leur mécontentement et revendiquer l’amélioration du cadre de vie, lequel ne cesse de se détériorer.

Des sit-in, des fermetures des sièges de la wilaya et des collectivités locales ainsi que des routes sont les actions enregistrés ces dernières 24 heures. A Boumerdès, des dizaines d’habitants de la localité de Hammadi, à l’ouest, ont organisé avant-hier un rassemblement devant le siège de la wilaya pour dénoncer la dégradation de leur environnement immédiat à cause d’entassements d’ordures ménagères dans leur ville. Une situation qui dure depuis longtemps et qui a provoqué d’énormes désagréments aux habitants sans que les autorités locales ne daignent procéder à leur enlèvement. En plus de la pollution et des odeurs nauséabondes qui s’en dégagent, cette situation ternit l’image de la ville, se plaignent les manifestants, qui interpellent le wali pour une intervention urgente. Devant le siège de la daïra du chef-lieu, ce sont des citoyens occupant des chalets, exclus du relogement, qui ont organisé le même jour un rassemblement pour revendiquer d’être relogés dans des logements neufs. A Naciria, les citoyens des villages de Bouassem, Taâzibt et Boumraou ont fermé avant-hier les sièges de l’APC et de la daïra pour exiger l’achèvement des travaux relatifs à l’alimentation en gaz de ville. A Timezrit, les habitants ont fermé la route reliant leur ville à celle des Issers pour exiger la poursuite des travaux concernant cet important axe routier.