Le journaliste et activiste politique Fodhil Boumala a été placé, hier, sous mandat de dépôt par un juge du Tribunal de Dar El Beïda, a-t-on appris auprès du Comité national pour la libération des détenus (CNLD). Arrêté dimanche, Boumala a été incarcéré pour les chefs d’inculpation évoquant « incitation à attroupement non armé », « offense à corps constitué » et « publications de nature à attenter à l’intérêt national ». Boumala avait quitté la prison d’El Harrach le1er mars dernier, après avoir été arrêté le 18 septembre 2019. Son procès est programmé pour dimanche prochain. Par ailleurs, Amira Bouaraoui a été arrêtée hier au niveau de son domicile à Oued Romane (Alger). « Elle se trouverait actuellement à la brigade de la Gendarmerie nationale de Chéraga », a indiqué hier après-midi le CNLD. Dans l’entourage de Bouraoui, on fait état de sa condamnation en première instance, il y a quelques semaines, à deux mois de prison ferme dans une affaire de diffamation qui l’opposait à la chaîne Ennahar. A suivre.N. B.