Onze communes de l’Est et du Sud de la wilaya de Bouira ont été privées d’eau potable depuis samedi matin suite à la fermeture des vannes du réservoir principal de Guemgouma par des citoyens à cause d’un «litige» lié à une source entre les communes d’El Asnam et Haizer.

Plusieurs localités de la commune d’El Asnam, dont notamment Tiâssassine, sont privées d’eau potable depuis plus de quatre mois et ce suite à un acte de sabotage commis par des «individus issus de la commune de Haizer» ayant cassé et endommagé la conduite principale provenant de la source de Thinzerth, située à Haizer, ont indiqué des personnes, ayant participé à la fermeture dudit réservoir en guise de protestation à cette situation. D’après les détails fournis par le président de l’assemblée populaire communale (APC) d’El Asdnam, Ainouche Hammouche, les villageois de Tiâssasine et bien ceux des autres villages limitrophes ont été victimes d’un acte de sabotage commis il y’a plus de quatre mois par des inconnus, qui ont cassé et endommagé la conduite provenant de la source de Thinzerth afin de priver ces localités d’El Asnam d’eau potable. «Cet acte a poussé les habitants de la commune d’El Asnam à hausser le ton en procédant à la fermeture du réservoir, ce qui a causé une interruption de l’alimentation en eau potable dans plusieurs communes», a expliqué M. Ainouche. «Les onze communes privées d’eau potable depuis samedi matin sont Bouira, Bechloul, El Asnam, Haizer, Ath Laâziz, Ath Laqsar, Taguedit, Bordj Khris, Mesdour, Ouled Rached, Oued El Bardi», a précisé à l’APS la chargée de la communication de l’ADE, Khellife Souad. En fin d’après-midi, des représentants de la municipalité d’El Asnam ont été reçus par le wali Lakhal Ayat Abdeslam en présence des directeurs de l’ADE ainsi que des services hydrauliques de la wilaya. A l’issu de cette réunion, M. Lakhal Ayat a chargé le directeur des ressources en eau et ses services d’explorer les différentes sources d’eau dont dépend Haizer afin de procéder par la suite au règlement de ce conflit. M. Lakhal Ayat s’est engagé également à suivre l’évolution de ce dossier et à prendre en charge les différentes doléances soulevées par les citoyens d’El Asnam et ce dans le but d’améliorer leurs conditions de vie. «Nous nous sommes entendus avec les autorités de la wilaya pour que l’alimentation soit relancée à partir de dimanche 17H30 afin d’approvisionner les communes touchées par la coupure», a expliqué à l’APS Mohamed Belaha, représentant des citoyens protestataires. (APS)