La station thermale de Hamam K’Sana, située dans la commune d’El Hachimia (Sud de Bouira) a rouvert ses portes aux visiteurs et aux touristes après quatre mois de fermeture, a indiqué mardi à l’APS le directeur de tourisme, Salmi Ammar. Ce complexe «a repris ses activités après une fermeture qui a duré quatre mois», a expliqué M. Salmi, tout en précisant que la fermeture de la station était due à un mouvement de protestation enclenché par des riverains, qui réclamaient le départ de l’investisseur. Selon les explications données par M. Salmi, le propriétaire de la station a trouvé un terrain d’entente avec les représentant de la localité afin de rouvrir le complexe pour permettre aux ouvrier locaux et aux autres travailleurs de reprendre leur travail. A ce sujet, le gérant et proporiétaire de Hamam K’Sana, M. Aissa Adjoudj a expliqué à l’APS que le complexe était effectivement fermé durant quatre mois. «Des riverains et autres citoyens venus d’autres régions ont fermé par la force le complexe. Suite à cela, j’ai déposé des plaintes contre eux auprès de la justice», a-t-il dit. Le directeur de tourisme de la wilaya de Bouira a affirmé de son côté que les procédures sont toujours en cours. Le complexe thermal de Hamam K’Sana est un investissement privé réalisé pour une enveloppe financière globale de l’ordre de 270 millions de dinars, selon les chiffres communiqués par le gérant de cette entreprise, qui reçoit chaque année 150 000 visiteurs. Située au sud-est de la wilaya de Bouira, la station thermale de Hamam K’Sana, appelé également Hamam Fraxen, est dotée de 64 salles de bain (cabines) ainsi que de deux bains de vapeurs, et de deux bains collectifs. Grâce à son importante émergence hydrothermale aux vertus thérapeutiques prouvées, le complexe offre l’une des premières opportunités touristiques de la région car réunissant des atouts curatifs et de loisirs.