Quelque 228 postes transformateurs ont été mis en service et plus de 173 km de lignes électriques de moyenne et basse tensions ont été réalisés à Bouira dans le cadre du renforcement du réseau énergétique en prévision de la période estivale, a-t-on appris lundi à la Direction de distribution de la Sonelgaz de la wilaya.

Selon les chiffres fournis à l’APS par la chargée de la communication de la Direction de distribution de Bouira, Mlle Ouidad Benyoucef, un réseau de 173 km a été réalisé dans le cadre du plan passage lancé depuis 2013, et 228 postes transformateurs ont été mis en service, le tout pour une enveloppe de 1 539 millions DA. Pour l’année 2018 le réseau de distribution a été renforcé par un apport supplémentaire de 6 postes transformateurs entre maçonnés et aériens et 29 km de réseau MT/BT pour lesquels a été allouée une enveloppe de 117 millions de dinars, a expliqué la même responsable.
Parmi les 6 postes transformateurs programmés cette année, 4 sont réalisés et mis en service au profit des localités d’Oueld Belil, Sidi Yahia, Laâziv et Ighil Boumouren relevant respectivement des communes de Bouira, Aïn Bessem, Chorfa et Aït Laaziz, a précisé Mlle Benyoucef. Pour les deux postes restants, un est en cours de réalisation au niveau de la localité de Hazama, dans la commune de Lakhdaria, et l’autre souffre d’une opposition sur la moyenne tension à Fraksa, dans la commune d’Oued El Berdi. « Le phénomène des oppositions reste un des obstacles majeurs, qui freinent la réalisation de nos projets de développement, et même quand elles sont levées génèrent un retard important dans la livraison de nos ouvrages à l’exploitation », a-t-elle noté.
Par ailleurs, les investissements engagés depuis 2013 dans le cadre du plan passage ont permis à la Direction de distribution de Bouira un gain en temps équivalent de coupure de plus de 22 % d’énergie perdue auparavant et une diminution du nombre d’avarie transformateurs de (-20%), aussi l’amélioration de la qualité de service par la réduction de 9 % d’incidents, qui se produisaient sur nos réseaux, a-t-elle indiqué. Ce programme a permis de constater aussi l’impact positif sur les ventes d’énergie avec une évolution de l’ordre de 52,2 GWH, soit un taux de 6,7 % et ce, de 2016 à 2017, a tenu à préciser Mlle Benyoucef. « Pour 2016, nous avons enregistré 781,3 GWH, alors qu’en 2017, le chiffre était de 833,5 GWH avec une évolution de la consommation spécifique den l’ordre de 65 KWH, soit un taux de 2,5%, qui résulte de l’amélioration de la qualité de l’énergie distribuée de manière continue sans interruption et aussi la prise en charge du problème de chute de tension », a encore expliqué la même responsable.