Située dans la commune d’Al Hachimia, à une trentaine de kilomètres au sud du chef-lieu de wilaya de Bouira, la bourgade de Seddara est une localité oubliée. Les habitants vivent dans des conditions lamentables. Pour se faire entendre, les citoyens du village ont protesté à maintes reprises en fermant le CW97. « Nous n’avons d’autres choix que de fermer la route pour se faire entendre et faire déplacer les autorités jusqu’ici », a martelé un habitant. Les villageois sont sortis dans la rue, dimanche dernier, en fermant cette voie menant vers le complexe thermal de Ksena situé dans la commune. La route a été barricadée à l’aide de pneus et de troncs d’arbres. « Notre village est exclu du projet de raccordement au gaz de ville. Nous avons adressé plusieurs correspondances aux responsables concernés sur la nécessité d’inscrire ce projet. Aucune suite ne nous a été donnée », ont regretté des citoyens. Ils ont rappelé que durant la période hivernale, le gaz butane devient un luxe et se fait de plus en plus rare dans les dépôts. Une partie du village a été raccordée au réseau de gaz, ont-ils affirmé, mais l’entreprise retenue pour ce projet, a abandonné le projet. « L’entreprise chargée des travaux a plié bagage il y a deux jours », a affirmé un villageois. Les mécontents demandent des explications et des raisons ayant amené à l’exclusion de certains foyers du réseau de gaz de ville. Isolée, la population de Seddara se plaint de la dégradation de la route. Le chemin est impraticable surtout en cette période marquée par les pluies et les neiges. « Les automobilistes se trouvent obligés de laisser leurs véhicules loin de leurs habitations à cause de la route difficile d’accès », a-t-on souligné. Tout comme ils ont appelé les pouvoirs publics pour demander l’interdiction d’accès aux poids lourds sur le CW97. « Les camionneurs continuent de violer les lois en empruntant ce chemin pour se rendre dans les carrières d’agrégats situées dans la région, alors qu’un chemin d’évitement a été réalisé spécialement pour les camions de gros tonnage », disent-ils. Selon des sources à l’APC d’El Hachimia, toutes les revendications soulevées par les habitants, notamment celle liée au raccordement des foyers restants au réseau de gaz de ville, ont été prises en charge.