Habitant dans des conditions lamentables, des demandeurs de logements sociaux ont protesté, mercredi, devant le siège de la daïra d’Aïn Bessam, 25 km à l’ouest du chef-lieu de wilaya de Bouira. Les manifestants, qui se disent lésés par les pouvoirs publics, d’autant qu’ils ont déposé des dossiers depuis des années.

La commission de daïra chargée des enquêtes a statué en leur faveur, affirment-ils, tout en dénonçant le retard mis dans la distribution de logements sociaux dans leur commune. « Je vis avec ma femme et mes trois enfants, dans un garage que je loue à 10 000 DA le mois », souligne Mohamed, la quarantaine. D’autres vivant presque dans les mêmes conditions réclament l’accélération des procédures de traitement de dossiers et de procéder à leur relogement. «Nous avons vécu le calvaire à cause des intempéries. Nous maisons situées au centre-ville d’Aïn Bessem, qui datent depuis l’ère coloniale, menacent ruine », regrettent-ils. Dans la commune d’Aïn Bessem, la dernière opération remonte à 2014. Les autorités locales avaient précédé au relogement de quelques familles. Le nombre de demandes de logements sociaux a dépassé les 700 au niveau de la daïra, a-t-on souligné. Les familles, qui vivent au niveau des haouch d’Aïn Bessem, ne cessent de réclamer leur relogement. Lors des intempéries de la semaine passée, des habitants des cités concernées ont déploré le fait que les services concernés ne se sont pas déplacés afin de constater l’état dans lequel se trouvent ces familles. Les infiltrations d’eau ont causé d’énormes dégâts et de désagréments aux résidants. Une délégation des protestataires a été reçue par le chef de daïra d’Aïn Bessam afin étudier leurs cas. Il faut rappeler qu’au niveau de la wilaya de Bouira, le nombre de demandes de logement social ne cesse d’augmenter. Au chef-lieu de wilaya, un quota de 2 500 logements sera livré dans les mois prochains, a-t-on précisé de source locale. Cependant, ce sont les projets de logements type ADDL qui ne sont pas encore lancés, faute d’assiettes de terrain. Hormis les 800 logements en chantier à la ville de Bouira, plusieurs projets ne sont pas encore entamés. Dans la commune d’Aïn Bessam, le projet de 800 logements type LPL est en cours de réalisation.
M. H.