La colère de la rue gronde à nouveau à Bouira. Plusieurs manifestations ont été enregistrées dernièrement, notamment devant le siège de la wilaya qui, désormais, est devenu le point de chute des habitants venus réclamer des solutions à leurs problèmes.

En effet, avant-hier, des dizaines de jeunes chômeurs, originaires de la localité de Toghza, dans la commune de Chorfa, à l’est de Bouria, ont décidé de bloquer la voie ferrée traversant le village, en guise de contestation contre l’absence d’opportunité d’emplois. Le trafic ferroviaire a été suspendu durant plusieurs heures. Les manifestants ont exigé des emplois. «Nous réclamons des postes comme agents de gardiennage. Nous avons formulé des dossiers au niveau de la direction de la société, mais aucune suite ne nous a été donnée», a-t-on dénoncé. Les protestataires ont affirmé que la priorité devait être donnée aux jeunes de la région. La voie a été libérée en début d’après-midi. Les manifestants ont interpellé les autorités concernées afin de prendre en charge ce problème. Un responsable a indiqué que le blocage de cette voie ferrée a causé une forte perturbation notamment sur la ligne desservant l’Est du pays. Notons par ailleurs que les habitants de Chorfa ont déploré le fait que le passage à niveau traversant le chef-lieu communal n’est pas sécurisé. Ils ont appelé les services de la SNTF à procéder à la sécurisation de ce passage qui a enregistré plusieurs accidents dans le passé.