Huit communes du sud, de l’ouest et de l’est de la wilaya de Bouira seront raccordées d’ici au mois de juillet prochain au système des grands transferts des eaux des barrages de Koudiet Acerdoune et de Tilesdit, a indiqué mardi à l’APS le directeur des ressources en eau Lahbib Boulanouar.

Les communes d’Ath Mansour, Chorfa, Aghbalou, El Adjiba, Ahnif et M’chedallah (est) (90 000 habitants), ont été raccordées et alimentées depuis septembre dernier à partir du barrage de Tilesdit pour une enveloppe de 7 milliards de dinars, a expliqué M. Boulanouar. « Il reste certaines communes du sud, de l’ouest ainsi que de l’est de la wilaya qui seront raccordées au système des grands transferts des eaux des barrages de Koudiet Acerdoune et de Tilesdit », a fait savoir le responsable.
Les communes concernées par cette opération sont Haizer (est), Maâmoura, Ridane, Dechmia, Hakimia, Boukram et Zbarbar (ouest) ainsi que Hadjra Zarga (sud), a précisé M. Boulanouar dans une déclaration à l’APS. Selon ce dernier, sept localités comptant 11 000 habitants et qui relèvent des communes de Djebahia, Aomar et Ahl Laksar ont été raccordées également en juillet et septembre derniers au système des grands transferts du deuxième grand barrage au niveau national, à savoir Koudiet Acerdoune, d’une capacité de 640 millions de m3.
Réalisé dans la commune montagneuse de Maâlla, située sur les hauteurs de Lakhdaria, le barrage de Koudiet Acerdoune est destiné à satisfaire les besoins en eau potable de toutes les communes de la wilaya de Bouira notamment celle de l’ouest, du nord et du sud, ainsi que d’autres communes relevant des wilayas voisines M’Sila et Médéa.
Pour celui réalisé dans la commune de Bechloul, qui est d’une capacité de 170 millions de m3, il alimente notamment la partite Est de la wilaya ainsi que quelques communes des wilayas limitrophes, Bordj Bou-Arréridj et M’Sila.