Samedi écoulé, Ramy Bensebaïni était buteur pour la réception du RB Leipzig (succès 3-0) dans le cadre de la 7e journée de Bundesliga. C’était sa 21e réalisation avec son club depuis qu’il l’a rejoint à l’été 2019. Impressionnant.
Le sang-froid et la finition d’un attaquant pour tromper le portier adverse d’une superbe pichenette et clore le festival offensif, c’est tout en élégance que Bensebaïni a signé son 3e but depuis le début de l’exercice 2022-2023 avec son club. En l’espace de trois saisons, il a réussi à devenir le deuxième latéral le plus prolifique dans l’histoire l’équipe. Clairement, le Fennec est un joueur qui sort du lot.
Il aime punir le Bayern Munich
Quand l’ancien pensionnaire du Paradou AC est dans le cœur du jeu, il semble respirer le foot. C’est pour cela qu’il ne tremble pas lorsqu’il s’agit de finir les actions. Ce n’est pas le meilleur des centreurs ou le latéral qui peut présenter des garanties sur le plan défensif, mais il a ses points forts. Sa victime préférée est le Bayern Munich qu’il a puni à 4 reprises. Niveau prestige, difficile de faire mieux.
Avec ses 21 pions, il est à 10 longueurs pour devenir le latéral le plus prolifique des Die Fohlen. Pour cela, il faudra déloger Juan Arango, qui était plus milieu gauche, afin d’entrer un peu plus dans la légende. Il devra rattraper (ça sera difficile) ce retard avant que son contrat n’expire en juin prochain. Et les prétendants ne manqueront probablement pas pour chiper le Dz de 27 ans. Son nom était notamment lié à l’Inter Milan selon des rapports mercato l’été dernier. Il est clair que le champion d’Afrique est un footballeur de métier et de talent. Le voir passer un cran l’été prochain est envisageable.