Erling Haaland a vu son prix flamber depuis un mois. D’après l’Observatoire du football CIES, le serial-buteur de Dortmund est évalué à 155.6 millions d’euros, soit 35.3 millions de plus que le mois dernier. Son coéquipier Giovanni Reyna n’est pas en reste. Les géants d’Europe en rêvent ! D’après As, le Real Madrid aurait déjà une jolie enveloppe pour tenter d’arracher Erling Haaland au Borussia Dortmund. Mais la Juventus, le Bayern Munich ou encore Manchester City et Liverpool seront aussi sur les rangs. Les prétendants le savent en tout cas déjà : ils devront casser leur tirelire pour espérer attitrer le phénomène norvégien. D’après l’Observatoire du football CIES, la valeur du buteur de Dortmund ne cesse en effet de monter en flèche.

17 buts en 14 matchs !
Selon le CIES qui a mis en place un algorithme pour déterminer la fluctuation de la valeur des joueurs, Erling Haaland a vu sa cote prendre plus de 35 millions d’euros en l’espace de quelques semaines, une progression d’un rien supérieure à celle de son jeune coéquipier Giovanni Reyna (évalué à 46.1 millions, et qui a pris 34.4 millions en un mois). Estimé à 120 millions d’euros fin octobre, Haaland pointe aujourd’hui à 155 millions d’euros ! Et ce n’est presque pas étonnant étant donné les performances hallucinantes de l’ancien prodige du Red Bull Salzbourg. Ces dernières semaines, la machine à buts de 20 ans n’a cessé de confirmer son côté tueur devant le but. En plus de son quadruplé contre le Hertha Berlin, il a ainsi planté deux doublés en deux rencontres de Ligue des champions. Le voilà à 17 buts en 14 matches toutes compétitions confondues depuis le début de la saison avec le Borussia ! Un rendement dingue qui a quoi attiser les convoitises.
Alors que plusieurs médias évoquent une clause de départ dans son contrat proche des 75 millions d’euros, mais seulement valable en 2022, il sera assurément l’une des attractions des prochains mercatos. Derrière Haaland et Reyna, Bruno Fernandes (estimé 140 millions, + 20 millions) et Diogo Jota (estimé à 84 millions, + 16.5 millions) ne sont pas en reste en terme de progression. Mais ils sont quand même loin du phénomène Haaland. n