Encore une fois, des habitants d’El Medjaz, dans la commune d’El Euch, à 30 km au sud du chef-lieu de wilaya, ont procédé mardi matin à la fermeture de la RN 45, reliant Bordj à M’sila à hauteur du pont Legseub, en signe de mécontentement contre l’absence de moyens de ramassage scolaire.

Ce qui contraint, selon une source locale, les enfants de cette contrée à faire la navette vers les différents établissements scolaires à pied et avec tous les dangers qu’ils encourent pendant le trajet, surtout le soir en fin de cours. De leur côté, les transporteurs, s’estimant lésés, justifient leur action par la « tergiversation » de la tutelle dans le versement de leurs salaires qu’ils n’ont pas perçus depuis deux ans. Le P/APC adjoint d’El Euch explique l’imbroglio par les tracasseries administratives vis-à-vis des services des impôts et du contrôle financier qui exigent des transporteurs l’ouverture d’un compte courant postal (CCP) pour faciliter le versement de leurs salaires. Ce dernier précise que ce débrayage a été entamé sans aucun préavis, contrairement au cahier des charges stipulant que les transporteurs sont dans l’obligation d’assurer la navette des élèves et d’être payés dès que les moyens financiers sont disponibles. Les parents d’élèves n’ont pas manqué d’exprimer leur indignation en voyant leurs enfants impliqués dans des conflits qui ne les concernent ni de loin ni de près. La route a été rouverte à la circulation après l’intervention des responsables locaux qui ont promis des solutions.