Quelque 150 manifestants ont sillonné, hier, certaines principales rues de Bordj pour exprimer leur opposition au cinquième mandat. Un peu plus tôt, le candidat à la présidentielle Mahdi Ghani a marqué une halte devant l’ancien siège de la daïra, au centre-ville, pour collecter les signatures nécessaires, tout en échangeant avec les jeunes qui l’entouraient. Après son départ, les jeunes, visiblement galvanisés, se regroupent pour battre le pavé du centre-ville vers la cité 5-Juillet en passant par la trémie de La Concorde, avant que la foule ne se disperse dans le calme. M. A.