La majorité des régions de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, isolées suite aux récentes chutes de neige, ont été désenclavées, a-t-on appris, jeudi, auprès des services de la wilaya.

Le trafic routier a repris dans les régions touchées par les intempéries et les chutes de neige, à l’instar des régions du nord et sud de la wilaya, et ce, grâce aux efforts fournis par la cellule de crise présidée par le wali, Abdessamie Saïdoune, et constituée de plusieurs directions exécutives qui travaillent en coordination avec les services des communes, a expliqué la source.
Il s’agit, en effet, de l’ouverture de plusieurs routes nationales, à savoir la RN 176 reliant les wilayas de Bordj Bou Arréridj et de Sétif, sur une distance de quatre kilomètres au niveau de la région de Beni Yaâla, la RN 106, qui relie les wilayas de Bordj Bou-Arréridj et de Béjaïa, passant par la commune de Djaâfra, ainsi que la RN 455 au niveau de la commune de Taglait, a-t-on précisé.
Il en est de même pour les chemins de wilayas (CW) qui ont également été débloqués, à l’exemple du CW 42 au niveau de la localité d’Ouled Khelifa, ainsi que plusieurs tronçons du CW 44 reliant les communes de Djaâfra et d’Ouled Dahmane, a-t-on ajouté, soulignant que les interventions des différents services ont permis de rouvrir la route reliant les communes de Haraza et d’El M’hir.
Une action conjointe entre la Direction de l’action sociale (DAS) et les associations caritatives, visant à prendre en charge les personnes sans domiciles fixes (SDF) et les citoyens en difficulté à cause des intempéries, a permis de distribuer des repas chauds ainsi que des couvertures pour plus de 120 personnes, dont 60 ressortissants africains de différentes nationalités et 8 Syriens.
Par ailleurs, aucune perturbation n’a été enregistrée dans l’approvisionnement en carburant et en bonbonnes de gaz de butane, selon la direction locale de l’énergie, affirmant que Sonelgaz a mis en place des équipes disposant de technologies et d’équipements nécessaires permettant d’intervenir en cas de pannes éventuelles.
Au cours des dernières perturbations climatiques, les services de la Protection civile ont effectué plus de 500 interventions, dont 36 liées à des accidents de la route, 258 urgences médicales, 10 pour extinction d’incendies, 14 pour des cas d’asphyxie au monoxyde de carbone, ainsi que le repêchage d’un corps sans vie d’une fillette de 7 ans d’un oued à Aïn Taghrout.
De son côté, le groupement territorial de la Gendarmerie nationale a reçu plus de 1 500 appels téléphoniques au numéro vert et effectué 165 interventions pour rouvrir des axes routiers bloqués en raison des fortes chutes de neige.