La Banque de l’agriculture et du développement rural (Badr) lancera «très prochainement» une formule de financement islamique de crédits et de dépôts islamiques, a annoncé dimanche à Bordj Bou-Arréridj le P-DG de cet établissement bancaire, Boualem Djebbar.

Cette formule «est une opportunité pour les investisseurs et un coup de pouce à l’économie nationale», a indiqué à l’APS M. Djebbar, en marge de l’ouverture d’une agence de la Badr dans la daïra de Kasdi-Ali (est de Bordj Bou-Arréridj), soulignant que celle-ci s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement du secteur agricole et toutes ses filières. « Par l’ouverture de cette nouvelle agence, la Badr conforte sa stratégie globale visant à se rapprocher davantage de ses clients et de leur offrir des services de proximité et de qualité », a-t-il souligné. La Badr, a-t-il dit, « est une banque de proximité et représente, avec ses 350 agences réparties à travers tout le territoire du pays, le plus grand réseau d’agences bancaires à l’échelle nationale ». Boualem Djebbar a, à cette occasion, mis en avant le succès rencontré par le livret épargne, récemment mis en place, ayant permis de « faciliter considérablement les transactions effectuées par les clients de la Badr », avant d’annoncer le lancement « prochain » du service de paiement par devises via les cartes Master Card et Visa Card. Le P-DG de la Badr a rappelé que son établissement a pour mission le développement du secteur agricole et la promotion du monde rural, mission à laquelle, a-t-il soutenu, « les hautes autorités du pays accordent une importance primordiale », d’autant plus que la wilaya de Bordj Bou-Arréridj recèle, a-t-il relevé, un potentiel énorme dans le domaine agricole. Le P-DG de la Badr a présidé une séance de travail avec les agriculteurs et les industriels de la région à la salle de conférence de la coopérative des céréales et des légumes secs.