Selon un bilan du mois de décembre dernier, rendu public par les services de la sûreté de wilaya, le nombre d’affaires traitées, relevant du droit commun, est de 267, dont 229 abouties, impliquant 340 personnes, dont 20 mineurs, 24 femmes adultes et une mineure.

Parmi les 340 mis en cause, 26 ont été mis sous mandat de dépôt, 11 ont bénéficié de citation directe, 39 ont été relaxés et 11 placés sous contrôle judiciaire. Pour la sécurité routière, on lit dans le même document que 36 accidents ont été signalés durant la même période faisant état d’un mort et de 43 blessés. Concernant les infractions liées au Code de la route, 842 cas, de différents degrés, ont été enregistrés, dont 232 retraits de permis. Et pour ce qui est du tissu urbain, de l’environnement et du commerce informel, la même source parle de 61 infractions comptabilisées.