Plus de deux cents citoyens algériens, bloqués en France depuis la suspension du trafic aérien, causée par la pandémie du coronavirus, ont été rapatriés et sont confinés pour deux semaines à l’hôtel «Renaissance», a appris hier l’APS auprès de la cellule de communication de la wilaya de Tlemcen. Les personnes rapatriées, sont arrivées mardi soir, à bord de deux avions de la compagnie nationale «Air Algérie» à l’aéroport «Messali Hadj» de Zenata -(Tlemcen) en provenance des villes françaises de «Metz» et «Nancy», a-t-on noté. Les citoyens rapatriés, séjournant au titre de confinement à l’hôtel «Renaissance», «sont pris en charge dans de bonnes conditions et encadrés par une équipe médicale et de psychologues», a-t-on indiqué.
A oran, ce sont quelque 317 citoyens algériens bloqués en France qui ont été rapatriés vers Mostaganem et Aïn Temouchent, mardi soir, via l’aéroport d’Oran. Les citoyens sont arrivés à bord de deux avions de la compagnie nationale «Air Algérie», provenant de Toulouse et Bordeaux. Leurs avions ont atterri à l’aéroport «Ahmed-Benbella» d’Oran, avant d’être dirigés vers les lieux de leur confinement de 14 jours, dans le cadre des dispositions préventives contre la propagation du coronavirus, ont indiqué les mêmes sources. A ce propos, 222 citoyens arrivés de Toulouse, et pour lesquels 11 bus ont été mobilisés, ont aété transportés vers la wilaya de Mostaganem où ils sont hébergés «dans de très bonnes conditions au niveau de l’hôtel Az-safir», a fait savoir à l’APS le directeur des transports de cette wilaya, Mustapha Kada Belfar. 95 autres citoyens rapatriés de Bordeaux, ont été acheminés directement vers la wilaya d’Aïn Temouchent où ils séjourneront durant leur période de confinement de deux semaines au niveau de la station thermale de «Hammam Bouhdjar», a fait savoir la cellule de communication de la wilaya d’Aïn Temouchent, assurant que toutes les dispositions ont été prises pour une bonne prise en charge des citoyens concernés «sur tous les plans». n