La Chambre d’artisanat et des métiers (CAM) de Blida a signé, jeudi, trois conventions de coopération avec, respectivement, le Club économique algérien, le Centre des facilitations et le Bureau d’études, consultations et d’aide à l’investissement.
« Ces conventions ont pour objectif d’accompagner et d’encadrer les diplômés du secteur artisanal », a indiqué à l’APS le directeur de la CAM, Reda Bensalem. Après avoir souligné la nécessité de promotion du secteur artisanal, il a soutenu l’impératif, « dans le contexte économique actuel, d’en faire une alternative aux hydrocarbures, afin d’aider à la relance de l’économie nationale ». Le secteur artisanal, à Blida, compte une dizaine de milliers d’artisans affiliés, a-t-il fait savoir. Pour le directeur du Centre des facilitations, Hamza Belakhdar, il s’agit, à travers ces accords de « construire un nouveau modèle économique, basé sur un secteur d’importance dans le développement national » et visant à « contribuer dans l’éradication du chômage, la création de l’emploi, l’ancrage de l’esprit d’entreprenariat chez les jeunes et l’accompagnement des entreprises sur le chemin de l’exportation ». Le directeur du Club économique algérien, Abdelkader Semari, a, quant à lui, souligné l’intérêt de cette « collaboration basée sur un principe gagnant-gagnant » appelant à un partenariat avec différents secteurs afin de dépasser le contexte économique actuel.