Cinq personnes d’une même famille ont été intoxiquées, jeudi à Blida, suite à une pollution de l’eau potable, a indiqué le directeur de la santé de la wilaya de Blida, Mohamed Djemai. Cinq personnes d’une même famille, le père, la mère et leurs 3 enfants (8, 11 et 15 ans), victimes d’une intoxication sévère ont été transférées sur le champ à l’établissement hospitalier de Boufarik, spécialisé en maladies contagieuses, pour recevoir les soins nécessaires, a déclaré à l’APS, Mohamed Djemai. Après avoir rassuré que l’état des victimes était «stable» et qu’ils recevaient les soins nécessaires à l’hôpital de Boufarik, le même responsable a relevé que la famille, qui habitait dans un bidonville près de la voie ferrée et de la nouvelle gare routière multimodale, dans la commune de Ramoul (Blida), a été victime de cette intoxication sévère suite «à la pollution de l’eau potable au vu des conditions de vie précaires». Il a nié, à ce propos, que «les eaux du robinet étaient polluées». Il a ajouté, en outre, qu’une délégation ministérielle a été dépêchée pour s’enquérir de l’état de santé de ces personnes, indiquant que toutes les mesures de précaution ont été prises dans la cité pour empêcher l’apparition de cas similaires. A rappeler que ce cas d’intoxication est le deuxième du genre au niveau de la wilaya en moins de deux semaines. 448 personnes résidant dans différentes cités de la commune de Bouguerra (est de la wilaya) ont été atteintes d’intoxication suite à leur consommation des eaux dont les analyses ont démontré qu’elles contenaient des bactéries «coliformes», qualifiées, à l’époque, par le directeur de la Santé, Mohamed Djemai, de «bactéries simples et pas dangereuses». Par ailleurs, tous les cas ayant souffert d’intoxications bénignes consistant en des diarrhées et des fièvres ont reçu les soins nécessaires et ont quitté l’hôpital.