L’Agence nationale des déchets a procédé, lundi, à la distribution de moyens de protection aux employés de l’incinérateur des déchets hospitaliers, relevant du Centre d’enfouissement technique (CET) de Beni Merad (Blida), dans le cadre des efforts d’accompagnement de ces travailleurs, dans la lutte conte le nouveau coronavirus (Covid-19). Selon le Directeur général(DG) de cette agence, Karim Ouamane, l’opération, inscrite au titre du programme, fixé par le ministère de l’Environnement et des Energies renouvelables, pour accompagner les différents acteurs impliqués dans la lutte contre la propagation du Covid-19, a porté sur la distribution de « tenues de protection avec tous leurs accessoires, au profit des employés de l’incinérateur des déchets hospitaliers, en guise de soutien aux efforts colossaux consentis, par eux, pour débarrasser les déchets hospitaliers, outre des produits d’hygiène et de désinfection », a –t-il indiqué dans une déclaration à l’APS. «Des conseils et instructions ont été, également, données à ces employés, sur la manière de gérer ce type de déchets à risques, pour éviter toute contamination, au titre des mêmes orientations émises par la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, portant sur l’assistance et accompagnement de ces travailleurs activant dans ce domaine à risques», a-t-il ajouté. «Nous avons mis à leur disposition un guide, réalisé en collaboration avec le ministère de la Santé. Il englobe tous les moyens et méthodes de traitement et production des déchets, de façon à leur permettre d’appliquer les conseils techniques qui leur sont prodigués et éviter ainsi tout risque de contamination, tant pour eux, que pour l’environnement», a expliqué le même responsable. Le DG de l’Agence nationale des déchets, a, par la même, signalé l’élargissement de ces aides, durant les prochains jours, au profit d’autres wilayas du pays, au titre des mêmes mesures préventives contre le coronavirus. A noter que la même agence avait le 24 mars dernier, fait don de conteneurs destinés aux déchets hospitaliers, en plus d’un important lot de moyens de protection aux staffs médicaux des hôpitaux Franz Fanon, Brahim Tirichine, et de Boufarik, outre des tenues de protection et des produits de désinfection aux agents d’hygiène. n