Seuls 16% des élèves des cycles moyen et secondaire de la wilaya de Blida bénéficient du transport scolaire, selon un rapport présenté mercredi devant l’APW par la commission de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle. Les communes de Mouzaïa, El Affroun, Bouârfa (à l’ouest), Larbaâ, Chebli, Meftah, Ouled Slama, et Boufarik ont été citées parmi les plus déficitaires dans ce domaine, selon ce rapport présenté durant la 1ere session ordinaire de l’APW. En langage chiffré, la wilaya compte 34 784 élèves dans les cycles moyen et secondaire, parmi lesquels 5.439 seulement ont droit au transport scolaire, soit un taux de pas plus de 16 %, est-il déploré dans le rapport. Le document relève que cette situation est à l’origine de «risques de danger de mort» encourus par certains élèves des Haouchs des périphéries urbaines, «obligés de parcourir des distances allant jusqu’à 14 km pour rejoindre leurs écoles», est-il indiqué. D’où la recommandation émise par les rédacteurs de ce rapport en direction des présidents des communes concernées, en vue d’œuvrer à «remédier à ce problème durant la prochaine rentrée scolaire», parallèlement à la prise en charge d’autres insuffisances impactant négativement sur le rendement scolaire des élèves, notamment le chauffage et la restauration scolaire. Dans son intervention à l’occasion, le vice- président de la commune de Blida, Youcef Rokia, a affirmé la garantie de cette prestation (transport scolaire) à la totalité des élèves du cycle primaire de la région de la route de Chréa et de la cité Romane, au moment où des élèves des cycles moyen et secondaire exploitent, également, les mêmes bus. Il a aussi noté la signature, dernièrement, d’une convention avec une entreprise privée pour la location de quatre nouveaux bus, destinés au règlement de ce problème.