Le tribunal criminel près la cour de Biskra a prononcé, jeudi, la peine capitale à l’encontre de M.A.H., auteur du meurtre de sa tante, du mari de cette dernière et de leur fils.

L’affaire, selon l’arrêt de renvoi, remonte au 16 octobre 2015, lorsque M.A.H, âgé de 28 ans a tué sa tante (H.F), âgée de 61 ans, l’époux de cette dernière A.H, 82 ans et leur fils M.H, 23 ans, et leur a subtilisé la somme de sept millions de dinars. Les accusés dans la même affaire, S.B, S.B et A.K ont écopé d’une année de prison ferme tandis que les accusés H.L et A.H ont été condamnés à une année avec sursis pour non dénonciation. Lors du réquisitoire, le procureur de la République a requis la peine maximale pour le principal accusé et 5 ans de prison pour les autres impliqués dans cette affaire. Dans sa plaidoirie, l’avocat de la défense a plaidé pour une expertise mentale de l’accusé principal, et une enquête supplémentaire.