Une baisse des cas des nouvelles contaminations au nouveau coronavirus (Covid-19) a marqué encore marqué la journée d’hier, pour le deuxième jour consécutif, selon le bilan présenté par le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, Dr Djamel Fourar.
L’Algérie a enregistré 498 nouveaux cas confirmés de coronavirus durant les dernières 24 heures, contre 521 la veille dimanche et 538 samedi. C’est la première fois depuis plusieurs semaines que les nouvelles contaminations passent au-dessous de la barre des 500 cas par jour. L’Algérie a enregistré une très légère hausse des décès durant les dernières 24 heures, leur nombre étant passé à 10 (contre 9 la veille). Quant aux guérisons, leur nombre a connu un léger recul. Il est fait état de 414 patients guéris les dernières 24 heures (contre 423 la veille), a indiqué le porte-parole du Comité scientifique lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie de coronavirus. Celui-ci a également fait savoir que le nombre des malades en réanimation a enregistré une baisse pour le troisième jour consécutif, leur nombre s’étant établi à «45 patients en soins intensifs», contre 57 annoncés dimanche et 60 samedi. Le nombre total des cas confirmés s’élève, selon le même responsable, à «35 712, dont 498 nouveaux cas, soit 1,1 cas pour 100.000 habitants lors des dernières 24 heures», et celui des «décès à 1 312 cas», alors que le nombre des «patients guéris est passé à 24 920».
Pour la répartition des cas de façon générale, Dr Fourar a indiqué que «27 wilayas ont recensé, durant les dernières 24 heures, moins de 10 cas» et «21 autres ont enregistré plus de 10 cas».
Le porte-parole du Comité scientifique a clos sa conférence de présentation du bilan quotidien par les recommandations d’usage. Il a, ainsi, rappelé que «la situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen vigilance et respect des règles d’hygiène et de distanciation physique», ainsi que «l’obligation du respect du confinement et du port des masques», sans oublier d’appeler à «veiller à la santé des personnes âgées, notamment celles souffrant de maladies chroniques» qui reste, par ailleurs, toujours d’actualité, la catégorie des personnes âgées étant celle qui paye le plus pour cette pandémie.<